Chambre noire - photographie » Thierry Nectoux

Mexique intime

Mexique intime

16 photographies

Photos faites avec un smartphone.

Lucha libre

Lucha libre

33 photographies

80 ans de lucha libre

Le 21 septembre 1933 à Mexico, Don Salvador Lutteroth Gonzalez créa la Empresa Mexicana de Lucha Libre qui s'appelle de nos jours le Consejo Mundial de Lucha Libre (CMLL). C'est actuellement la plus vieille fédération de catch encore existante.
On dit aussi que la lucha libre a été introduite au Mexique durant l'occupation française en 1863.

La lucha libre est le catch mexicain. Selon la tradition, la plupart des luchadores portent un masque. Le masque représente la vie d'un luchador, il a aussi une importance toute particulière dans la culture populaire mexicaine.
Aujourd’hui, L’Arena Mexico, la vraie cathédrale de Mexico, accueille deux à trois fois par semaine des combats où les técnicos (les « gentils ») affrontent les rudos (les « méchants »), sous les hurlements et sifflets d'un public enthousiaste de tous les âges.

Les lutteurs sont des héros populaires très présents dans la vie quotidienne des Mexicains, ils sont aussi engagés dans les mouvements de contestation locale ou même les élections municipales.

Amusé au musée

Amusé au musée

37 photographies

L'art imite la vie ou la vie imite l'art ?

Manifeste

Manifeste

151 photographies

Au fil des cortèges des manifestations.

Afrique fantôme

Afrique fantôme

37 photographies

Couleurs, un peu de noir, un peu de blanc, dans une Afrique fantomatique.

Bleuetagne

Bleuetagne

22 photographies

D'un bleu-Bretagne.

Un barbare en Asie

Un barbare en Asie

22 photographies

En Chine, au Laos, en Birmanie ou au Vietnam. Peut-être un peu décalé dans l'Empire du milieu.

Gringo !

Gringo !

23 photographies

Bienvenue en Amérique latine.

Cinémex

Cinémex

23 photographies

Après un travail de deux ans en tant que photographe officiel de la Cinémathèque française pour laquelle il a réalisé portraits d’acteurs et de réalisateurs, Thierry Nectoux s'est tourné vers l’avant et l’arrière-scène du septième art mexicain.

Ya Basta !

Ya Basta !

31 photographies

Chronique culturelle et sociale du Mexique en lutte.

En route pour Oaxaca

En route pour Oaxaca

18 photographies

Dans un contexte post-électoral où une bonne partie de la population mexicaine est indignée face au déroulement du processus électoral et à « ses résultats ». A la suite de la fraude scandaleuse et face au manque de réponse de la part des institutions et autorités concernées, à qui le peuple réclame l'annulation des dernières élections, a eu lieu la deuxième réunion de la Coordination Provisoire de la Convention Nationale Contre l’ Imposition dans la ville de Xalapa, le 25 et 26 août.

Cette deuxième réunion de la COPCONCI a été précédée par la première convention nationale contre l´imposition réalisée le 14 et 15 juillet à San Salvador Atenco où ont été définis la structure organisationnelle et un plan d´action (stratégies au court, moyen et long terme). Il a été proposé de réaliser une deuxième convention le 22 et 23 septembre à Oaxaca, en plus de deux réunions provisoires (Jalisco le 5 et 6 aout et Xalapa) pour donner continuité, unité et force a la lutte.

La place Lerdo, espace emblématique qui rend visible les demandes citoyennes en plein cœur de la ville, a été le point de rencontre pour enregistrer les participants. Ils sont ensuite partis à la Faculté de Sciences Sociales et Humaines de l´Université Veracruzana où s´est déroulé une session plénière décidée à l'unanimité. Diverses organisations étaient présentes: l´Assemblée Populaire des Peuples d´Oaxaca, le Syndicat Mexicain des Électriciens, le Mouvement Urbain Populaire, la Jeunesse face à l´émergence nationale, les campements «Revolution »  et « TRIFE », le Mouvement Social Indépendant de Veracruz, le 132 HautesMontagnes (Région Orizaba-Veracruz), l´Assemblée environnementale de Veracruz, l´Assemblée étudiante de Xalapa, 132Xalapa, Cherán (Michoacán), Guerrero, et d'autres.

La séance a commencé par un bilan des actions mises en place depuis Jalisco afin de redéfinir le plan d'actions, l'organisation et la structure de représentativité puis s'est poursuivie par une proposition de l´ordre du jour de la prochaine Convention qui aura lieu à Oaxaca.

La deuxième journée, qui s'est déroulée dans un centre eco-touristique prêté pour l'événement, a démarré avec l´approbation des résolutions après le vote des représentants. D'un commun accord, il a été décidé de lancer un appel urgent au peuple ainsi que d'organiser une journée nationale de lutte nommée « 100 jours de justice nationale contre l´imposition et en défense de la démocratie, la liberté et la justice » avec un agenda très précis des actions immédiates: marches locales et nationales en réponse à la prochaine réponse du Tribunal  Électoral, lecture d´un contre-rapport présidentiel sur toutes les places publiques du pays et la prise des places pendant la fête de l´indépendance mexicaine sous la consigne « Vive le Mexique sans PRI ».

Sans perdre le moral face au panorama politique, la deuxième réunion de la COPCONCI s'est clôt en plein jour, avec l´objectif de trouver un chemin qui se dresse face à l´imposition non seulement d´Enrique Peña Nieto mais aussi du système néolibéral mexicain qui légitime une fausse démocratie à travers la répression et la violence de la population.

Andrea P.

Transylvania express

Transylvania express

23 photographies

Danse macabre au pays de Vlad Ţepeş, alias Dracula.

Roms !

Roms !

10 photographies

Tziganes en Serbie.

Paris 18e

Paris 18e

18 photographies

75018 - Paris - France

L'art de la rue

L'art de la rue

14 photographies

Héritiers des carnavals et des tréteaux, les arts de la rue se réapproprient l'espace public.

La lente érosion du Sacré-Coeur

La lente érosion du Sacré-Coeur

13 photographies

Variations sur une meringue réactionnaire qui est devenue un des emblèmes de Paris.

Cinéma

Cinéma

51 photographies

Acteurs, techniciens, cinéastes : portraits du septième art.

Stavanger - Norvège

Stavanger - Norvège

11 photographies

Le port de Stavanger en Norvège.

Les dormeurs

Les dormeurs

28 photographies

A l'instar de la marmotte, du loir, de l'ours, voire du chat, le Thierry Nectoux est un mammifère pourvu d'étonnantes capacités de sommeil.
Dès sa plus tendre enfance, ce soporifique individu a su faire preuve d'un rare talent de dormeur, talent qu'il n'a cessé de développer et d'affiner tout au long d'une jeunesse et d'une adolescence exemplaires de ferveur et de ténacité.
Si, par exemple, il séchait ses cours avec la constance de tout lycéen normalement constitué, ce n'était pas pour aller engloutir son argent de poche dans le flipper du bistro du coin, ni même courtiser les donzelles du quartier...
Non, abandonnant ces occupations triviales au vulgaire, notre stakhanoviste de l'oreiller, à peine sorti des limbes matinaux, se hâtait de louer une chambre dans le premier hôtel venu pour assouvir son infatigable passion et replonger au plus vite dans les bras du divin Morphée.

Depuis, l'ayant beaucoup fréquenté, je peux affirmer qu'il n'a jamais trahi la pureté de son idéal, au point que certains jours, je me demande si dans ses rêves, il ne rêve pas qu'il dort...
Hélas, même les plus grands héros ont leurs faiblesses, et cet édifiant portrait resterait incomplet si je n'osais vous avouer ici la triste vérité : en dépit de sa nature prodigieuse de dormeur titanesque, Thierry Nectoux n'en demeure pas moins un homme, et comme tel, il lui faut bien de temps à autre se soumettre à la dictature d'une nature imparfaite, et passer quelques précieux instants de son existence à l'état de veille. Telle est la triste réalité des choses !
Alors, comme il faut bien faire quelque chose de ces moments-là, il les consacre à la photo.
Et, à votre avis, quels modèles aime-t-il par dessus tout photographier ?...

Nicolas Grenier

El Che vive

El Che vive

20 photographies

De l'usage de l'effigie d'Ernesto Che Guevara dans les manifestations.

Nouvel an chinois à  Paris

Nouvel an chinois à Paris

14 photographies

France terre d'Asie.

Serbie

Serbie

19 photographies

En Voïvodine, il y a des hongrois, des serbes et encore quelques autres...

ça s'apprend

ça s'apprend

15 photographies

Lire, écrire, parler, vivre ensemble... le long chemin de l'école et de l'éducation.

  • 1

  • 1

Thierry Nectoux

Thierry Nectoux est photojournaliste depuis 1982. Engagé dans la couverture des mouvements sociaux pour la presse syndicale, dans la lutte contre le racisme, il s'intéresse au métissage des cultures. Il arpente avec simplicité les tissus sociaux d'une rue, d'un quartier ou d'un pays pour réaliser ses photographies.
Il approche tranquillement les gens et cherche dans leur regard et leur expression à capter la lueur intérieure de chacun.