Chambre noire - photographie » Thierry Nectoux » En route pour Oaxaca

En route pour Oaxaca

Dans un contexte post-électoral où une bonne partie de la population mexicaine est indignée face au déroulement du processus électoral et à « ses résultats ». A la suite de la fraude scandaleuse et face au manque de réponse de la part des institutions et autorités concernées, à qui le peuple réclame l'annulation des dernières élections, a eu lieu la deuxième réunion de la Coordination Provisoire de la Convention Nationale Contre l’ Imposition dans la ville de Xalapa, le 25 et 26 août.

Cette deuxième réunion de la COPCONCI a été précédée par la première convention nationale contre l´imposition réalisée le 14 et 15 juillet à San Salvador Atenco où ont été définis la structure organisationnelle et un plan d´action (stratégies au court, moyen et long terme). Il a été proposé de réaliser une deuxième convention le 22 et 23 septembre à Oaxaca, en plus de deux réunions provisoires (Jalisco le 5 et 6 aout et Xalapa) pour donner continuité, unité et force a la lutte.

La place Lerdo, espace emblématique qui rend visible les demandes citoyennes en plein cœur de la ville, a été le point de rencontre pour enregistrer les participants. Ils sont ensuite partis à la Faculté de Sciences Sociales et Humaines de l´Université Veracruzana où s´est déroulé une session plénière décidée à l'unanimité. Diverses organisations étaient présentes: l´Assemblée Populaire des Peuples d´Oaxaca, le Syndicat Mexicain des Électriciens, le Mouvement Urbain Populaire, la Jeunesse face à l´émergence nationale, les campements «Revolution »  et « TRIFE », le Mouvement Social Indépendant de Veracruz, le 132 HautesMontagnes (Région Orizaba-Veracruz), l´Assemblée environnementale de Veracruz, l´Assemblée étudiante de Xalapa, 132Xalapa, Cherán (Michoacán), Guerrero, et d'autres.

La séance a commencé par un bilan des actions mises en place depuis Jalisco afin de redéfinir le plan d'actions, l'organisation et la structure de représentativité puis s'est poursuivie par une proposition de l´ordre du jour de la prochaine Convention qui aura lieu à Oaxaca.

La deuxième journée, qui s'est déroulée dans un centre eco-touristique prêté pour l'événement, a démarré avec l´approbation des résolutions après le vote des représentants. D'un commun accord, il a été décidé de lancer un appel urgent au peuple ainsi que d'organiser une journée nationale de lutte nommée « 100 jours de justice nationale contre l´imposition et en défense de la démocratie, la liberté et la justice » avec un agenda très précis des actions immédiates: marches locales et nationales en réponse à la prochaine réponse du Tribunal  Électoral, lecture d´un contre-rapport présidentiel sur toutes les places publiques du pays et la prise des places pendant la fête de l´indépendance mexicaine sous la consigne « Vive le Mexique sans PRI ».

Sans perdre le moral face au panorama politique, la deuxième réunion de la COPCONCI s'est clôt en plein jour, avec l´objectif de trouver un chemin qui se dresse face à l´imposition non seulement d´Enrique Peña Nieto mais aussi du système néolibéral mexicain qui légitime une fausse démocratie à travers la répression et la violence de la population.

Andrea P.

  • 1

  • 1
View Slideshow